Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 13:39

  Voix du Nordle 20 octobre 2011     

 

      Le Gayant Lecture est de retour pour inciter les enfants à dévorer les livres

 

LES VISAGES DE L'ACTUALITÉ de BROUILLONS DE CULTURE

Plus de 4 000. Lors de la dernière édition du Gayant Lecture, plus de 4 000 enfants ont dévoré la sélection proposée par l'association douaisienne Brouillons de culture. Aujourd'hui, c'est reparti. Les votes ont commencé pour les jeunes jurés qui décerneront six prix en février.

 

PAR GWÉNAËLLE LAVENANT

   

« Les vainqueurs ? Ce sont les enfants ! Parce qu'ils lisent. » Françoise Caboche, coordinatrice du Salon du livre jeunesse de Douai, en est persuadée. Et c'est d'ailleurs ce pour quoi elle se bat depuis des années, avec les bénévoles de Brouillons de culture... Les enfants aimeront lire, si on les initie. C'est en ce sens que le Gayant lecture a été créé il y a 13 ans dans le cadre de ce salon littéraire. Petit à petit, le concours a séduit. « De 200 participants la première année à 4 200 en 2011 », se satisfait le président Édouard Kluska.

 

Le virus Gayant Lecture a rapidement pris dans les écoles. Et s'est propagé aux centres sociaux, aux maisons de l'enfance, aux centres de loisirs de l'ensemble de l'agglomération. Ce sont les enseignants qui lisent en classe, les enfants eux-mêmes, ou parfois, comme dans certains centres, les adultes de Brouillons de culture qui proposent d'aider les jeunes membres du jury. « Ce qui compte, c'est aussi que les animateurs s'impliquent », insistent les bénévoles. Il y a six ans, quatre centres sociaux participaient. Aujourd'hui, ils sont vingt et un. « Brouillons de culture s'intéresse de plus en plus à un public qui n'a pas forcément accès aux livres », explique Françoise Caboche. Glisser des albums dans leurs mains permet d'initier de façon ludique les enfants à la lecture. Aussi, une subvention spéciale permet aux centres d'acquérir gratuitement la sélection.

Quant aux établissements scolaires, qui eux achètent les ouvrages, ils trouvent là l'occasion d'enrichir leur bibliothèque. « Les enseignants font vivre les livres, et souvent, travaillent autour d'eux », détaille Annick Damiens-Briois.

Pas de faute d'orthographe !

 

Les ouvrages, justement. Ils sont sélectionnés par un comité de lecture, soit une vingtaine de personnes de l'association qui prennent cet événement très à coeur. Les débats sont parfois animés, et dans chacune des cinq catégories d'âge, seuls quatre titres sont retenus. « Les autres ne sont pas forcément de mauvais livres ! prévient Danièle Couchot. C'est parfois une question de thème, de vocabulaire. » Et les fautes d'orthographe disqualifient d'office les concurrents.

  
 

Les bénévoles s'imposent cette rigueur, car ce prix littéraire peut être un déclic. Et devenir un moment important dans la vie d'un enfant. « On provoque une rencontre. Certains jeunes n'aiment pas lire. Mais un jour, on tombe sur " le " livre, et on continue », s'enthousiasme la responsable des réunions de lecture, qui espère que parmi les milliers de participants au Gayant Lecture, de nombreuses histoires d'amour naîtront entre les enfants et les mots. Aussi belles que celles qu'on trouve dans les livres. 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by association-brouillons-de-culture.over-blog.com - dans Prix Gayant Lecture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de l'association Brouillons de Culture.com
  • Le blog de l'association Brouillons de Culture.com
  • : L'association Brouillons de Culture à DOUAI crée ce blog pour tenir le public informé de ses activités tout au long de l'année.
  • Contact