Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 21:30

Annick a présenté des livres pour faire frissonner les ados, j'ai envie d'offrir un moment similaire aux 8-11 ans grâce à Sandrine Beau qui offre un pur moment de suspense dans son court mais intense roman L'étrangleur du 15 août.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, il est possible, en moins de 50 pages, de tenir les lecteurs en haleine. Sandrine Beau y parvient à merveille en tout cas.

L'étrangleur du 15 août

Oskar éditions, court Métrage, 2012

Thomas se retrouve coincé chez lui, seul, le week-end du 15 août. Quelle idée aussi de faire des acrobaties qui se finissent chez les pompiers avec une jambe cassée pile le week-end où sa mère a un concert et où son pote Momo part rendre visite à sa grand-mère malade. Malheureusement pour lui, solitude ne va pas rimer avec tranquillité car Thomas va devenir le témoin gênant d'un meurtre au pied de son immeuble.

Ce court roman devrait plaire aux jeunes lecteurs (ou aux petits lecteurs) car la tension monte au fil des pages et l'identification à Thomas est très rapide.

Il devrait également plaire aux parents car, comme toujours avec Sandrine Beau, il y a de belles valeurs de solidarité.

                                         Léia

 

En lisant le texte de Léia, j'ai aussitôt pensé à deux autres romans, plus anciens et devenus des classiques du genre, tous les deux publiés par Syros dans la collection Souris noire : Ippon et Une incroyable histoire.

Ippon

Ippon, Jean-Luc Oppel, Syros, dernière édition 2011

Présentation de l'éditeur :

Sébastien, qui a treize ans, s'apprête à passer une soirée sympathique en compagnie de Justine, l'étudiante censée le faire travailler en l'absence de ses parents.

Mais un dangereux intrus s'introduit dans la maison.

Un huis clos à couper le souffle.

 

 

 

 

  Une incroyable histoire, William Irish, Syros, 1998

Une incroyable histoire

Présentation de l'éditeur :

Buddy aime bien raconter des histoires. Pourtant, cette fois, Buddy n'invente rien : il a vu ses voisins tuer un homme, et devient alors un témoin gênant...

Par un grand maître du suspense, auteur de Fenêtre sur cour, La sirène du Mississipi et La Mariée était en noir.

 






Et la boucle est bouclée puisque Thomas a la jambe cassée et regarde par la fenêtre comme le héros de Fenêtre sur cour.

                                                                    Annick



Partager cet article

Repost 0
Published by association-brouillons-de-culture.over-blog.com - dans Coups de coeur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de l'association Brouillons de Culture.com
  • Le blog de l'association Brouillons de Culture.com
  • : L'association Brouillons de Culture à DOUAI crée ce blog pour tenir le public informé de ses activités tout au long de l'année.
  • Contact