Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 07:50

La Fantasy est un genre difficile à définir parce que très varié et très riche. Mieux vaut se contenter ici d'une définition globale et vous laisser le soin de consulter des revues,  des livres (ils sont nombreux) ou des sites si le sujet vous intéresse.

Anne BessonPour la chercheuse Anne Besson, qui s'appuie sur la tradition littéraire française distinguant merveilleux et fantastique, "la fantasy est une incarnation moderne et un prolongement du genre littéraire du merveilleux, et n'est en aucun cas un sous-genre du fantastique. En effet, ce dernier se définit comme l'intrusion du surnaturel dans un cadre réaliste, autrement dit l'apparition de faits inexpliqués et théoriquement inexplicables dans un contexte connu du lecteur.

Dans la fantasy, la magie ne pose pas de questions et les univers "surnaturels" sont acceptés comme naturels par les personnages et le lecteur." (Wikipedia)

Une interview d'Anne Besson ICI   

Anne Besson au festival des Imaginales ICI 

 

Mais tandis que les contes sont des textes courts, les récits de fantasy sont longs, voire très longs.

Les contes merveilleux et les récits de fantasy ont en commun de se dérouler dans des lieux inconnus et extraordinaires. Mais alors que dans les contes, les lieux sont indéterminés (une forêt, un château...), les récits de fantasy se situent dans des pays certes imaginaires mais abondamment décrits. L'auteur crée de toutes pièces un continent, une planète dont il nous propose la ou les carte(s) au début du livre.

carte3

carte de la Terre du Milieu (Le Seigneur des Anneaux, Tolkien)

Un autre point commun est que les aventures des héros se passent à des époques indéfinies, situées dans un passé plus ou moins lointain, souvent une sorte de Moyen Age mais aussi pendant l'Antiquité ou la Préhistoire pour la fantasy.

Les personnages des contes sont également indéterminés : ils sont à peine décrits et n'ont pas de nom propre. On les appelle par un surnom en rapport avec leur physique (Le Petit Poucet), leur costume (Le Petit Chaperon rouge), leur métier (Le vaillant petit tailleur), leur statut social (Le prince), etc.

51Tlq5I78JL.En revanche, les personnages de romans de fantasy sont nombreux et complexes et leur psychologie est approfondie. On peut même avoir connaissance de leur arbre généalogique.

Enfin, le parcours du héros du conte est rapide alors que les aventures des personnages de fantasy sont nombreuses et variées et peuvent durer tout une vie : histoires d'amour et d'amitié, de haine aussi, rivalités, combats, guerres, intrigues politiques...

 

 

Mais dans les contes comme dans la fantasy, la magie règne.

Dans ces mondes évoluent humains, elfes, nains, orques et gobelins, dragons et magiciens, créatures mythiques, animaux fabuleux, monstres, etc.dragon-02

Les plaisirs procurés par cette littérature d'évasion sont multiples.

D'abord, comme dans les contes merveilleux, le lecteur est satisfait que le Bien triomphe du Mal et que le faible triomphe du fort pourvu qu'il possède les qualités requises.

Ensuite, il s'agit de récits d'aventures, genre distrayant s'il en est.

Enfin et surtout, le dépaysement est total. Lorsque le lecteur s'immerge dans une saga qui dépasse souvent 1200 pages, il entre dans un monde fabuleux, il explore des contrées forcément lointaines, il côtoie des êtres extraordinaires et peut ainsi oublier la terne réalité qui est la sienne.

 

Pour en savoir plus, consulter :

couvertureLe Textes et Documents pour la classe, n°8, avril 2008

dossier à télécharger ICI

couverture-copie-1La revue NRP Collège, n°967, janvier 2009

 

 

d'autres sites :

Elbakin - définitions et références romans grands ados / adultes  ICI  

Savoirs CDI   ICI

 

 

Une avalanche de romans dans les articles suivants


 


Repost 0
Published by association-brouillons-de-culture.over-blog.com - dans Littérature
commenter cet article
17 août 2013 6 17 /08 /août /2013 06:02

Il en existe beaucoup et elles sont toutes américaines. En voici quelques unes dont on a beaucoup parlé.

Hunger Games

Hunger Games, tome 1, Suzanne Collins, trad. Guillaume Fournier, Pocket Jeunesse, 2009 - à partir de 14 ans.

présentation de l'éditeur :

 Dans chaque district de Panem, une société reconstruite sur les ruines des Etats-Unis, deux adolescents sont choisis pour participer aux Jeux de la Faim. La règle est simple : tuer ou être tué, 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous les yeux des caméras. Celui qui remporte l'épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an...

voir la critique de Ricochet  ICI

51Sz1tpc2oL.

Hunger Games, tome 2, l'embrasement, Suzanne Collins, Pocket Jeunesse, 2010

516fBtFf81L.

Hunger Games, tome 3, la révolte, Suzanne Collins, Pocket Jeunesse, 2011

 

 

 

 

 


Pour tout savoir sur l'univers de Hunger Games, lire l'article d'une étudiante sur Lille 3 Jeunesse  ICI

affiche-Hunger-Games-The-Hunger-Games-2011-12

Le premier opus de la trilogie est déjà sorti au cinéma. Le second sera sur les écrans fin novembre 2013.

21006454 20130516125303784-r 640 600-b 1 D6D6D6-f jpg-q

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Birth marked, tome 1, Rebelle, Caragh M. O'Brien, trad. Hélène Bury, Mango, Mondes imaginaires, 2011 - à partir de 14 ans

Birth markedprésentation de l'éditeur :

Dans le monde où vit Gaïa, il y a ceux qui habitent dans l'Enclave, derrière les murs du Bastion, et ceux, pauvres comme elle, qui vivent à l'extérieur.

Tous les mois, la jeune fille aide sa mère, sage-femme, à donner à l'Enclave un quota de trois bébés, qu'elle marque d'un étrange dessin à l'encre. Jusqu'au jour où ses parents sont brutalement emprisonnés. Gaïa comprend alors que le Bastion en a après le ruban que son père lui a légué et sur lequel est brodé un mystérieux code.

Le temps est venu pour la jeune fille de choisir : continuer à servir l'enclave ou y pénétrer pour tenter de percer les secrets du ruban ?

Au péril de sa vie...

lire la critique de Sophie Pilaire  ICI

 Birth marked, tome 2, Bannie, Caragh M. O'Brien, trad. Juliette Somande, Mango, Mondes imaginaires, 2011

Birth marked, tome 3, Captive, Caragh M. O'Brien, trad. Hélène Bury, Mango, Mondes imaginaires, 2013


Promise

Promise, Ally Condie, trad. Vanessa Rubio-Barreau, Gallimard Jeunesse, Grand format littérature, 2011 - à partir de 14 ans

présentation dans la presse :

Un triangle amoureux dans une société futuriste terrifiante.

Dans la Société, les Officiels décident : qui aimer, où travailler, quand mourir.

Cassia a toujours cru en leurs choix. La voie toute tracée pour une longue vie, un travail adapté, un partenaire idéal. Aussi, lorsque le visage de son meilleur ami, Xander, apparaît sur l'écran, Cassia sait avec certitude qu'elle lui était promise... Jusqu'à ce qu'elle aperçoive un autre visage, le temps d'un flash, celui de Ky Markham, juste avant que l'écran ne devienne noir. Une erreur, lui dit-on. Pourtant, plus elle fait la connaissance de Ky, plus Cassia est troublée, de plus en plus tiraillée entre perfection et passion. (Variety)

lire la critique de Sophie Pilaire  ICI

Insoumise, Allie Condie, Gallimard Jeunesse, 2012

Conquise, Ally Condie, Gallimard Jeunesse, 2013

 

Le but de la dystopie est de nous mettre en garde contre les dérives de notre comportement et de notre modèle social.

Si elle remporte un tel succès auprès des adolescents, c'est peut-être parce qu'elle fait écho aux inquiétudes que l'avenir leur inspire.

Espérons que les qualités qu'elle met en valeur, courage, entraide, sacrifice, leur donneront la volonté et la lucidité qui éviteront à notre monde de sombrer.




Repost 0
Published by association-brouillons-de-culture.over-blog.com - dans Littérature
commenter cet article
16 août 2013 5 16 /08 /août /2013 20:00

C'est là que la production devient pléthorique.

D'abord, dans les années 90, les éditeurs jeunesse ont lancé les grands formats à destination de ce lectorat.

La SF est traditionnellement une lecture pour les garçons. Mais instruits par le succès de la bit-lit, les éditeurs et les auteurs ont compris qu'il fallait mettre en scène des héroïnes adolescentes et des histoires d'amour pour rallier les lectrices. Et comme chacun sait que les filles lisent beaucoup plus que les garçons, le pari est gagné.

Cela n'empêche pas de trouver d'excellents romans parmi la multitude qui s'offre à nous.


Nox,tome 1 - ici-bas, Yves Grevet, Syros, collection Grand Format, 2012 - à partir de 13 ans

Nox 1 

présentation de l'éditeur :

Dans une ville basse enveloppée d'un brouillard opaque, la nox, les hommes sont contraints de pédaler ou de marcher sans cesse pour produire leur lumière. Comme l'espérance de vie y est courte, la loi impose aux adolescents de se marier et d'avoir un enfants dès l'âge de dix-sept ans.

Lucen a peur de perdre celle qu'il aime, la rebelle Firmie, qui refuse de se plier à la règle. Il sent aussi ses meilleurs amis s'éloigner de lui. L'un d'eux, Gerges, s'apprête à rejoindre la milice qui terrorise les habitants, un autre Maurce, un groupe hors-la-loi. C'est l'heure pour Lucen de faire des choix qui détermineront toute son existence.

Au même moment, dans les territoires épargnés par la nox, la jeune Ludmilla ne se résigne pas au départ forcé de Martha, la gouvernante qui l'a élevée, son père vient de la renvoyer injustement. Elle décide de tout tenter pour la retrouver.

 

Nox, tome 2 - ailleurs, Yves Grevet, Syros, 2013

Nox 2

présentation de l'éditeur :

Un héros condamné aux travaux forcés dans la forêt pourrissante dont nul n'a jamais pu s'échapper, une jeune fille enceinte qui attend le retour du garçon qu'elle aime et se voit proposer un effroyable marché, deux amis devenus ennemis à qui il a manqué le temps de s'expliquer, une adolescente de la ville haute qui devient agent double contre son gré : des personnages qui se croisent sans toujours se reconnaître, et, tout au bout du chemin, l'espoir d'une vie meilleure...

 

Yves Grevet sera notre invité au salon de février 2014

 

 

RebornReborn,Thierry Robberecht, Mijade, collection Zone J, 2013 - à partir de 13-14 ans

2064, la Terre n'est plus habitable. Seuls les plus riches ont pu se payer le transfert vers Reborn, la nouvelle planète. Pour offrir à leur fils un avenir, les parents de Chuong ont fait appel à un passeur. Mais sur la nouvelle planète, Chuong doit se cacher pour échapper aux intercepteurs car il est un invasif...

voir la critique de Lecture Jeunesse  ICI

Ce roman est dans la présélection du futur Prix Gayant Lecture.

Thierry Robberecht a été notre invité en 2012


 

Une saga dont le succès s'est propagé de bouche à oreille :

UgliesUglies, tome 1,Scott Westerfeld, Pocket Jeunesse, 2007 - à partir de 14 ans

Tally attend ses 16 ans avec impatience : une opération chirurgicale la fera passer du statut de "ugly" (moche) à celui de "pretty" (belle) et elle rejoindra son ami Peris pour s'amuser en ville dans des fêtes sans fin.

Mais quelques jours avant son anniversaire, elle rencontre Shay qui l'encourage à rejoindre un groupe de rebelles cachés dans la forêt...

lire la suite, rédigée par Sophie Pilaire, sur Ricochet  ICI

 

PrettiesPretties, tome 2, Scott Westerfeld, Pocket Jeunesse, 2007

Depuis l'opération chirurgicale qui l'a dotée d'un visage parfait, avec de grands yeux pailletés d'or, Tally vit dans le brouillard bienheureux des Pretties. Ses seules préoccupations : être à la mode et faire la fête. Jusqu'à ce qu'elle rencontre Zane. Avec lui, elle réussit à lever le voile de fumée qui recouvre son esprit et retrouve l'antidote qu'elle avait prévu de prendre avant de tout oublier.

la suite sur Ricochet  ICI

 

 

SpecialsSpecials, tome 3, Scott Westerfeld, Pocket Jeunesse, 2008

Contre son gré, Tally a subi une deuxième opération chirurgicale. Désormais, elle fait partie de Specials, les agents secrets de la ville, à la beauté cruelle et aux capacités physiques exceptionnelles. Leur objectif : réduire à néant la rébellion de Uglies.

Programmées pour haïr les êtres inférieurs, la jeune fille réussira-t-elle à dépasser cette terrible manipulation ?

la suite sur Ricochet  ICI

 

Extras

Extras, tome 4, Scott Westerfeld, Pocket Jeunesse, 2008

présentation de l'éditeur :

Plusieurs années se sont écoulées depuis que la rebelle Tally a renversé le système des Uglies, des Pretties et des Specials ? Débarrassé de ces castes, le monde connaît une véritable renaissance, sous le regard permanent de mille millions de caméras. La société n'est plus qu'une gigantesque émission de téléréalité. La célébrité règne sur le monde...

 

présentation de Sophie Pilaire sur Ricochet  ICI


  Prochain article : d'autres sagas pour les grands ados.



Repost 0
Published by association-brouillons-de-culture.over-blog.com - dans Littérature
commenter cet article
15 août 2013 4 15 /08 /août /2013 08:10

On pourrait croire qu'il n'est pas facile de présenter une société coercitive à des enfants de l'école primaire. C'est encore rare mais des auteurs y sont arrivés.

L'école est finie, Yves Grevet, Syros, 2012 - à partir de 8/9 ans

L'école est finie

présentation de l'éditeur :

L'école a cessé d'être gratuite et accessible à tous. Beaucoup de parents n'ont plus les moyens de financer la scolarité de leur enfant. L'éducation des plus pauvres est alors prise en charge par des enseignes commerciales.

l'avis de Ricochet ICI

Yves Grevet sera notre invité au salon de 2014

 

 

 

Le goût de la tomate, Christophe Léon, Thierry Magnier, 2011 - à partir de 8/9 ans

Le goût de la tomateprésentation de l'éditeur :

A cette époque-là, tout le monde mange pareil, les jardins ont disparu. Il est même interdit de cultiver, de cueillir, de récolter.

Marius et son fils Clovis font pousser, en grand secret et à l'abri des regards, un plant de tomates, pour qu'une fois au moins, Clovis goûte un produit frais. Cette tomate-là a un goût de liberté.

l'avis de Ricochet ICI

Christophe Léon était notre invité au salon de 2013

 

 

 

Le destin de Linus Hope, Anne-Laure Bondoux, Bayard Jeunesse, 2002 - à partir de 10/11 ans

Le destin de Linus Hope

présentation de l'éditeur :

Linus Hope vit dans une société future où les ordinateurs ont remplacé les humains dans beaucoup de domaines. Ce ne sont donc plus des professeurs mais des cerveaux artificiels qui font passer les examens de fin d'année, décidant ainsi de l'avenir des élèves. Les adolescents sont alors admis en zone 1, la zone protégée, en zone 2 ou en zone 3.

Linus, un peu blasé du monde aseptisé dans lequel il vit, ne serait pas fâché de tenter l'expériende de la zone 2.

 


La seconde vie de Linus Hope, Anne-Laure Bondoux, Bayard Jeunesse, 2002 - à partir de 10/11 ans

La seconde vie de Linus Hopeprésentation de l'éditeur :

En quittant la sphère 1, Linus croyait découvrir la vraie vie mais, depuis qu'il a été relégué en sphère 2, il traverse un cauchemar. Enfermé dans un camp, il doit travailler tout le jour sur les chaînes d'une usine. Le soir, il est tellement fatigué qu'il n'a plus le goût de rêver.

Que sont devenus ses amis, Chem et Yosh ? Et ses parents ? Cela fait des mois que Linus n'a aucune nouvelle. Il doit absolument les retrouver s'il veut avoir de nouveau la force d'espérer et de se battre pour sa liberté.

Anne-Laure Bondoux était notre invitée en 2010.

 

 

  Le Passeur, Loïs Lowry, L'école des loisirs, 1993, réédité en 2011 - à partir de 10/11 ans

Le passeur

présentation de l'éditeur :

Dans le monde où vit Jonas, la guerre, la pauvreté, le chômage, le divorce n'existent pas. Les inégalités n'existent pas, la désobéissance et la révolte n'existent pas. L'harmonie règne dans les cellules familiales constituées avec soin par le Comité des Sages. Les personnes trop âgées ainsi que les nouveaux-nés inaptes sont "élargis". Personne ne sait exactement ce que cela veut dire.

Dans la communauté, une seule personne détient véritablement le savoir ; c'est le dépositaire de la mémoire. Lui seul sait comment était le monde des générations plus tôt, quand il y avait encore des animaux, quand l'oeil humain pouvait encore voir les couleurs, quand les gens tombaient amoureux.

Dans quelques jours, Jonas aura douze ans. Au cours d'une grande cérémonie, il se verra attribuer sa future fonction dans la communauté, comme tous les enfants de son âge. Jonas ne sait pas encore qu'il est unique. Un destin extraordinaire l'attend, un destin qui peut le détruire.

 

Deux autres romans de Loïs Lowry se déroulent dans le même monde :

L'élueL'élue, Folio Junior, 2001, réédité en 2008

MessagerMessager, L'école des loisirs, 2005

 

 

 

 

 

 

La dystopie pour les grands ados et les jeunes adultes dans l'article suivant.


 

 

Repost 0
Published by association-brouillons-de-culture.over-blog.com - dans Littérature
commenter cet article
14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 11:55

 

La dystopie pour les ados se porte bien depuis quelques années. Elle ne détrône pas la bit-lit mais comme elle n'appartient pas au même genre narratif, elle ne s'adresse pas forcément au même public.

Mais que signifient donc ces termes barbares ?

La bit-lit, du verbe anglais to bite = mordre et de lit = literature (en anglais), est un anglicisme pour désigner les histoires de vampires. Cette dénomination a été créée par l'éditeur français Bragelonne qui en a déposé la marque.

Disons d'abord que l'utopie est la description d'une société idéale où règnent la justice, l'abondance et le bonheur pour tous. Les auteurs de Science-Fiction préfèrent évidemment écrire des contre-utopies qui présentent non pas le meilleur des mondes mais le pire, ce qui leur permet de prévoir les dérives de notre société actuelle.

La dystopie, ou contre-utopie, est donc la description, au moyen d'une fiction, d'univers déshumanisés et totalitaires dans lesquels les rapports sociaux sont dominés par la technologie et la science.

Big Brother

Ces romans d'anticipation imaginent des sociétés hiérarchisées, contrôlées sur tous les aspects, à tous les moments et partout : naissance, école, mariage, travail, activités de loisirs et pour finir, mort.

 

On pense immédiatement aux classiques du genre :

Le Meilleur des mondes, Aldous Huxley, Grande-Bretagne, 1932

1984

présentation de la FNAC :

Demain, le bonheur sera universel et obligatoire. Dans le meilleur des mondes, les foetus sont "préparés" dans les incubatrices en fonction du rôle qu'on leur destine. [...] Un système éducatif qui façonne les esprits comme les corps, une société communautaire qui proscrit l'individualisme, où la cellule familiale ne peut exister, un monde méthodiquement planifié pour contraindre un bonheur artificiel, pour museler les passions et les interrogations...


  1984, George Orwell, Grande-Bretagne, 1949

1984

présentation de l'éditeur :

George Orwell s'est inspiré de Staline pour en faire son "Big Brother", figure du dictateur absolu  et du fonctionnement de l'URSS des années trente pour dépeindre la société totalitaire ultime.

vu dans la presse :

  • Big Brother, personnage métaphorique de la surveillance de masse telle qu'imaginée par George Orwell dans "1984", connaît un nouveau succès commercial dopé par les révélations récentes sur un système d'espionnage électronique géant mis en place par le renseignement américain. (Libération, 11 juin)
  • Sur le site d'Amazon aux Etats-Unis, les ventes de ce récit ont augmenté de 6000% (Le Figaro, 12 juin)

 

Farenheit 451, Ray Bradbury, USA, 1957.

Farenheit 451présentation de l'éditeur :

451 degrés Fahrenheit représentent la température à laquelle un livre s'enflamme et se consume. Dans cette société future où la lecture, source de questionnement et de réflexion, est considérée comme un acte antisocial, un corps spécial de pompiers est chargé de brûler tous les livres, dont la détention est interdite pour le bien collectif. Montag, le pompier pyromane, se met pourtant à rêver d'un monde différent, qui ne bannirait pas la littérature et l'imaginaire au profit d'un bonheur immédiatement consommable. Il devient dès lors un dangereux criminel, impitoyablement poursuivi par une société qui désavoue son passé.

  863278706

 

 

 

 

 

 

 

 

La littérature jeunesse s'est emparé de ce genre et ce n'est pas récent : voir article suivant



Repost 0
Published by association-brouillons-de-culture.over-blog.com - dans Littérature
commenter cet article
12 août 2013 1 12 /08 /août /2013 12:04

Ces albums, parus en 2013, ont été particulièrement appréciés par les lecteurs de Brouillons de Culture.

Ils font partie (pour l'instant) de la présélection du Prix Gayant Lecture 2015.

Lysiane vous les présente :

Et si je mangeais ma soupe ?, Coralie Saudo, Mélanie Grandgirard, Seuil, avril 2013 (cat.1).

41ntPJ+XeFL.Un petit garçon malicieux imagine ce que serait sa vie s'il mangeait sa soupe et grandissait, grandissait : il serait obligé de se mettre au dernier rang sur les photos de classe, il ne rentrerait plus dans son lit...

Pour éviter tous ces ennuis, il préfère ne pas toucher à sa soupe.

Un album très grand pour un clin d'oeil à l'effet de grandir. Le texte plein d'humour et les couleurs utilisées mettent en valeur le caractère espiègle du petit garçon.

Coralie Saudo a participé au salon de 2011 et Mélanie Grandgirard sera notre invitée au prochain salon.

 

 

Les deux vieux et l'arbre de vie, Patrick Fischmann, Martine Bourre, Didier jeunesse, janvier 2013 (cat. 1 ou 2).

51iu4UvP+uL. SX385Dans une cabane vivait un couple âgé. L'homme passait son temps à couper du bois, à observer les arbres, les oiseaux. La femme cueillait des baies, préparait des tisanes et des confitures.

Un matin, l'homme empêcha sa femme de balayer car il avait vu une graine sous la table. Quelque temps plus tard, un arbuste avait poussé et il grandissait si bien que, bientôt, les deux vieux abattirent la table puis le toit de la maison. Rien n'était plus important que la croissance de l'arbre.

Mais bientôt, l'arbre atteignit la croûte du ciel et les deux vieux firent ce qu'il fallait pour que l'arbre continue à grandir.

Un très beau texte poétique sur la vie et la mort, l'importance des choses.

Des illustrations très douces et lumineuses faites de collages.


Qui es-tu, que fais-tu ?, Lisa Bresner, Aurore de la Morinerie, Mémo, février 2013 (cat. 2 ou 3).

51fbhc1Qc2L.

présentation de l'éditeur :

A ces questions, Lisa Bresner a répondu par neuf idéogrammes chinois. A chaque fois, une petite phrase en forme de devinette et un dessin d'Aurore de la Morinerie les accompagnent.

Lysiane :

Les idéogrammes sont décomposés et expliqués.

Un très bel album au texte court et aux illustrations à l'encre de chine sur du papier de riz.

 

Si vous aussi, vous avez découvert de beaux albums parus en 2013, n'hésitez pas à nous les signaler. La présélection du Prix Gayant 2015 n'en est qu'à ses débuts.

 

 


Repost 0
Published by association-brouillons-de-culture.over-blog.com - dans Prix Gayant Lecture
commenter cet article
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 07:10

 

Il peut s'agir :

    1.  de documentaires (découverte d'un musée, d'un artiste, d'une oeuvre) (article précédent)

    2. de livres-jeux

Où est passée la rainette ?, Géraldine Elschner, Stéphane Girel, Elan vert, collection Pont des arts, 2012

Où est passé la rainetteprésentation de l'éditeur :

Antoinette la rainette rêve d'apparaître sur une des toiles de Monet. Au cours des tentatives de la grenouille pour y figurer, nous découvrons les peintures du maître sur les jardins de Giverny : plusieurs Nymphéas, Le Pont japonais, La Barque...

Les illustrations prolongent le tableau pour nous offrir une promenade dans ce célèbre jardin.

Les enfants s'amuseront à débusquer la grenouille dans chaque illustration.

 


Dix tableaux et un ballon rouge,  Marie Sellier, Nathan, 2013 (présélection Prix Gayant Lecture 2015)

51eMwCb6-xL. SX385

présentation de l'éditeur :

Regarde par les trous et suis le ballon rouge qui rebondit de tableau en tableau.

De page en page, l'enfant découvre 10 tableaux très différents mais qui ont tous un point commun : un petit ballon rouge qui attire le regard et éveille l'imagination. Du Douanier Rousseau à Matisse, en passant par Picasso et Kandinski, le petit lecteur sera initié au monde de l'art en regardant par les trous les petits détails qui composent les grandes oeuvres.

 

51oRnwtNpdL.Cachettes et secrets, Marie Barguirdjian Bletton, Réunion des Musées Nationaux, 2006

 présentation de l'éditeur :

Cornélia est cachée dans la maison. Mais où est-elle ? Ses cousins partis à sa recherche vont-ils découvrir son secret ?

En suivant le parcours de Béatrix et de johannes, tu entreras dans une maison hollandaise au XVIIe siècle.

Les peintures de cette époque reflètent la vie des gens dans leur quotidien : les vêtements, les occupations, les meubles, les bijous...

Le jeune lecteur devra ouvrir les portes, les fenêtres, tirer des languettes. Il pourra ainsi découvrir les tableaux de Vermeer et de ses contemporains.

 

    3. de récits

Dans ce cas, l'histoire peut-être créée à partir d'un tableau, d'une sculpture...

Pompon, Géraldine Elschner, Johanna Boillat, Gautier-Langereau, Les Beaux Albums, 2008 (sélection du Prix Gayant Lecture 2010, cat. 1)

Pomponl'avis de Ricochet :

Un petit garçon visite un musée. Une sculpture l'attire. Il s'agit d'un ours blanc, très grand et très beau. Pompon, l'ours, aime bien être admiré...

De grandes illustrations sans texte, d'autres avec quelques mots seulement reflètent bien l'atmosphère particulière des musées où les mots sont souvent chuchotés pour ne pas déranger la sérénité des lieux et la réflexion des visiteurs. Pascale Pineau

 

La grande vagueLa grande vague : Hokusaï, Véronique Massenot, Bruno Pilorget, L'Elan vert, Pont des arts, 2010

présentation de l'éditeur :

Naoki est arrivé nouveau-né un jour d'hiver et de grand vent, déposé par une vague géante sur le bateau de Taro. Depuis, sept années ont passé mais Naoki reste petit, tout petit. Doit-il, pour grandir, se tourner vers l'océan ? La réponse lui viendra, d'un fabuleux poisson d'argent...

 


51BqOCb3W9L.Petit Noun, l'hippopotame bleu des bords du Nil, Géraldine Elschner, Anja Klauss, l'Elan vert, Pont des arts, 2012 (sélection du Prix Gayant Lecture 2014 - cat. 2)

présentation de l'éditeur :

Petit Noun, l'hippopotame bleu, habitait l'Egypte antique. Après un long sommeil sous terre qui dura des jours, des mois, des siècles, il s'éveilla en sursaut. Tout avait tellement changé autour de lui. Seules restaient les pyramides.

"Il faut que je retrouve ma famille, mes amis, mes frères." se dit Petit Noun. Et il se mit en route.


Ou bien les oeuvres participent à une histoire.

 

Les tableaux de MarcelLes tableaux de Marcel, Anthony Browne, L'école des loisirs, 2000

présentation de l'éditeur :

"Ce livre est dédié à tous les artistes qui m'ont donné envie de peindre." Anthony Browne, sous les traits de Marcel, s'amuse ici à reproduire un certain nombre de tableaux de maîtres (Léonard de Vinci, Raphaël, Vermeer, Manet...) en y ajoutant une touche très personnelle.

 

L'ange disparuL'Ange disparu, Max Ducos, Sarbacane, 2008

présentation de l'éditeur :

Aujourd'hui, Eloi et sa classe doivent visiter le musée des Beaux-Arts de la ville. Une sortie obligatoire qui ennuie terriblement le garçon... jusqu'à ce qu'un tableau lui adresse la parole et le charge d'une mission de confiance !

présentation de Benjamin Lacombe :

Lors d'une sortie scolaire au musée des Beaux-Arts de sa ville, Eloi est interpelé par la Vénus d'un tableau : son petit ange a disparu, pourrait-il l'aider à le retrouver ?

D'abord interloqué, Eloi se prend vite au jeu et plonge, au sens propre, au coeur des oeuvres, traversant sans effort cadres, styles et époques. Non seulement il retrouvera le petit ange disparu mais il se découvrira des alliés inattendus parmi les oeuvres...

Cet album ludique et très structuré repose comme le précédent sur le plaisir de la quête, dans le contexte de la sacro-sainte sortie scolaire.

Il offre par la même occasion une balade fantastique dans l'histoire de l'art : Poussin, Chardin, Velasquez, Vinci, Latour, Rembrandt, Sisley, Monet, Corot, Turner, Gauguin, Cézanne, Rodin... avec des clins d'oeil pleins d'humour aux grands contemporains.

un site à consulter ICI

 

Sur ce thème, comme toujours, on trouvera des albums de qualité et d'autres à éviter.

  • Vérifiez d'abord la qualité des reproductions : papier, finesse des traits, fidélité des couleurs... Rien n'est plus désolant que la mauvaise reproduction d'un magnifique tableau.
  • Si les oeuvres participent à un récit, assurez-vous que celui-ci est intéressant.
  • Si c'est un livre-jeu, testez-le pour voir s'il est vraiment amusant.

Essayez de ne pas penser en adulte simplement émerveillé par la beauté de l'album. L'enfant ne se contentera pas de ça. Pensez à l'envie de tourner les pages du petit lecteur.

 

Le but de cet article n'est pas de vous dresser une longue liste de titres mais plutôt d'attirer votre attention sur une partie de la littérature jeunesse qui, outre le plaisir qu'elle procure, peut vous permettre d'éduquer l'oeil des enfants et de leur offrir quelques connaissances.

C'est un cadeau merveilleux car, des années plus tard, si l'enfant, devenu adolescent ou adulte, a l'occasion de voir l'oeuvre "en vrai", il éprouvera un grand plaisir et une émotion profonde. (Je le sais, j'ai cette réaction à chaque fois que cela m'arrive - Annick)


 


Repost 0
Published by association-brouillons-de-culture.over-blog.com
commenter cet article
10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 11:51

Tous les enfants, petits et grands, sont comme Marcel. "Ils aiment peindre et regarder les tableaux. Ils savent que chaque image raconte une histoire." Anthony Browne.

Marcel 2

Chaque année nous apporte son lot d'albums jeunesse présentant un rapport avec l'Art. Il semble même que leur nombre augmente d'année en année.

Plusieurs cas de figure peuvent se présenter :

   - l'album est illustré de photos des oeuvres.

 hippopotame-bleu-moulage-louvreMusée du Louvre, département des Antiquités égyptiennes

   - l'oeuvre est fidèlement reproduite par l'illustrateur.La grande vague

   - l'oeuvre est pastichée.les tableaux de marcel - anthony browne cle881173-1


 

 

 

 

 

 

 

 

Il peut alors s'agir :

  • de documentaires (découverte d'un musée, d'un artiste, d'une oeuvre)

Mon petit Orsay, Marie Sellier, RMN, 2001Mon petit Orsay

présentation de l'éditeur :

Marie Sellier a été journaliste pendant plusieurs années avant de passer du côté de l'édition. Voilà maintenant plus de quinze ans qu'elle explore, pour les enfants, le monde de l'art sous toutes ses formes.


Mes 10 premiers tableaux, Marie Sellier, Nathan, Hors Collection Petite, 2011Mes 10 premiers tableaux

présentation de l'éditeur :

Une première initiation à l'art pour les petits.

Sur la page de droite, à travers une découpe, on aperçoit un détail. En tournant la page, c'est tout un tableau qui apparait. Au fil des pages, le nombre de découpes augmente : 1 beau chat gris, 2 yeux noisette, 3 enfants sages... jusqu'à 10 lumières dans la nuit.

10 chefs d'oeuvre à découvrir.

51kpoG58iwL. BO2,204,203,200 PIsitb-sticker-arrow-click,Top

C'est quoi cette tenue ?, Stéphane Frattini (invité au salon de 2012), Ouvre l'Art, Milan, 2012

présentation de l'éditeur :

De quoi est fait un manteau de roi ? Qui porte des plumes sur la tête ? Qui s'habille tout en blanc un jour dans sa vie ?...

Pour le savoir, soulève les volets à l'intérieur et ouvre l'art !


Il peut s'agir aussi :

  • de livres-jeux (article suivant)
  • de récits (article suivant)

 

 


Repost 0
Published by association-brouillons-de-culture.over-blog.com
commenter cet article
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 19:12

Dans le cadre de la présélection du futur Prix Gayant Lecture (2015),  

Lysiane a aimé

le tome 1 de Le conteur : l'enfant qui ne savait pas rêver, de Lorraine-S Heymes, Philomèle Editions, 300 pages

Il s'agit du premier roman d'une psychologue clinicienne spécialisée en littérature et psychanalyse. C'est en constatant combien la place laissée à l'ennui s'amenuise dans la vie de ses jeunes patients, au détriment de leur imaginaire, qu'est né ce projet. (présentation de l'éditeur)

313ogy3LXEL

Ulysse est un collégien du genre cartésien : il n'aime pas ce qui n'est pas rationnel.

Il va pourtant se trouver projeté dans un monde imaginaire et se trouver pris dans une aventure épique avec des animaux qui parlent et de jeunes enfants qui apprennent le "métier" de Conteur à l'Université de Contologie.

Un beau premier roman au style fluide, agréable et avec du suspense, des incertitudes et des rebondissements dans un univers merveilleux où se mêlent personnages de contes et personnages réels.

 


Repost 0
Published by association-brouillons-de-culture.over-blog.com - dans Prix Gayant Lecture
commenter cet article
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 13:25

Brouillons de Culture n'est pas encore totalement en vacances.

   D'abord, le bureau ne fermera que le vendredi 26 à 11 h 45.

      Ensuite, quelques lecteurs/lectrices/conteuses travaillent ou ont travaillé en ce mois de juillet.


Festival des Binbins

Marguerite-Marie, Françoise, Danièle, Dominique, Annie et Edouard étaient présents.

102 1226102 1233

 

Hénin-Beaumont plage 

L'héninoise Annick Damiens anime trois séances de lectures.

P1000351

 

Mais on peut aussi avoir envie de lire toute seule.

102 1228

102 1229

 

 

 

Repost 0
Published by association-brouillons-de-culture.over-blog.com - dans Lire et conter
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de l'association Brouillons de Culture.com
  • Le blog de l'association Brouillons de Culture.com
  • : L'association Brouillons de Culture à DOUAI crée ce blog pour tenir le public informé de ses activités tout au long de l'année.
  • Contact